Histoire d'une rencontre interculturelle

Publié le par Blog communautaire - Etudiants CILM/INaLCO

Ce montage suit l’évolution de la première rencontre entre deux groupes de personnes en apparence très différentes. Un groupe de quatre étudiants de l’INALCO en langues et communication interculturelle, regroupant plusieurs nationalités différentes, sont invités a participer pour la première fois à un atelier de théâtre dirigé par trois artistes amateurs atteints de trisomie 21 qui pratiquent ensemble le théâtre dans cet atelier régulièrement depuis plus de cinq ans. Ces derniers vont, à travers cet échange, essayer de transmettre à ce groupe d’étudiants leur conception et leur culture commune du théâtre. Ensemble, par le biais de ces pratiques interactives ludiques et créatives, ils vont construire un moment d’histoire commune , expérience qui servira de pont pour relier, le temps d’une rencontre, des êtres aux parcours dissemblants.

Ce qui est proposé ici c’est d’observer avec attention quelques étapes des processus de création de ces liens interculturels qui sont à l’oeuvre lors de toute rencontre.  

Nous portons notre culture en nous, mais elle se construit aussi dans le regard de l’autre. Nous enfermons bien souvent l’autre dans une image que nous lui façonnons à partir de nos impressions, et lui attribuons une place dans notre perception socio-culturelle de l’organisation du monde. C’est en partant de cette référence que nous commençons à communiquer avec lui, et cette référence influence très fortement la nature des liens interculturels qui sont créés entre les individus ou les groupes lors des actes de communication. Si nous échangeons avec lui, notre culture de l’autre s’enrichit des nouveaux apports de cet échange, et l’image que nous avons de lui évolue.

Si nous prenons la cuture comme un ensemble de références nous permettant de concevoir et comprendre le monde qui nous entoure, nous pouvons aisément accepter l’idée que notre tissu culturel n’est jamais achevé, qu’il s’agit d’un tissu organique vivant en perpétuelle recomposition. Chaque nouvelle expérience, chaque nouvelle rencontre, nous apporte de nouvelles références, de nouveaux éléments de compréhension des autres, de nous-mêmes, et des relations interculturelles qui se tissent entre eux.

C’est cette lecture interculturelle de la rencontre qui est proposée dans ce montage d’environ 7 minutes qui retrace quelques étapes de la construction d’une référence commune à ces deux groupes qui jusqu’ici étaient étrangers l’un à l’autre, référence qui, suite à cette expérience commune, deviendra un élément culturel commun à toutes ces personnes, car lors de cette expérience elles auront créé des liens transculturels en se soumettant aux règles communautaires en vigueur dans le lieu de rencontre et de communication que constitue l’espace de jeu de cet atelier de théâtre.

 

 

 

 

Par François-Xavier BOUVIER

Publié dans Travaux - essais - etc

Commenter cet article