LA CIGALE ET LA FOURMI : deux versions

Publié le par Blog communautaire - Etudiants CILM/INaLCO

Je ne peux pas ne pas partager ces petites histoires que j'ai recu d'un ami roumain (c'est interessant de voir quelles sont les blagues qui circullent en Europe) :

  

VERSION ALLEMANDE :

Une fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue.
Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri, et meurt de froid.

FIN

----

VERSION FRANCAISE :

La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l'été.
Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande
pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie, tandis que
les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.

La télévision montre en direct la cigale grelottante de froid et passe des
extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec
une table pleine de provisions.

Les Français sont frappés par le fait que dans un pays si riche on laisse
souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance.

Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la
fourmi.

Les journalistes organisent des interviews, demandant pourquoi la fourmi est
devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour
augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie 'sa juste part'.

Les partis politiques pour une fois unanimes sur un fait de société
manifestent devant la maison de la fourmi.

Les employés de la fonction publique décident de faire une grève de
solidarité de 59 minutes par jour pour une durée illimitée.

Un philosophe à la mode s'enrichit avec son livre qui compare la fourmi aux
tortionnaires des camps de concentration nazis.

En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité
économique et une loi (rétroactive à l'été) d'anti-discrimination qu'une
poignée de députés votent au milieu de la nuit.

Les impôts de la fourmi étant augmentés, elle reçoit une amende pour ne pas
avoir embauché la cigale pour lui venir en aide.

La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car elle n'a pas
assez d'argent pour payer son amende et ses impôts.

La fourmi quitte la France pour s'installer en Suisse où elle contribue à la
richesse économique.

La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée en train
de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit
encore loin.

Des rassemblements d'artistes et d'écrivains de gauche se tiennent
régulièrement dans la maison de la fourmi pour apporter leur soutien à la
cigale.

Un chanteur aviné et toxicomane compose la chanson 'Fourmi, barre-toi'

La maison de la fourmi, devenue logement social, se détériore car la cigale
n'a rien fait pour l'entretenir.

Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.

Une commission d'enquête est mise en place (coût : 10 millions d'euros).

La cigale meurt d'une overdose.

Les journaux de droite et de gauche commentent l'échec du gouvernement à
redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.

La maison est squattée par un gang de cafards qui organisent un trafic de
drogue et terrorisent le quartier au point que la police n'y met plus les
pieds.

Le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.

Qu'il fait bon vivre dans notre pays !

 

                                                                                                                                                      posté par Adina Epure

Publié dans Intercomique

Commenter cet article